Jeu du Miroir de Blanche Neige et les Sept Nains

J’avais tellement hâte d’aller aux XPDays que plus j’y pensais, plus je me disais que j’allais être déçue.

Eh bien en sortant de la première session de Pascal Van Cauwenberghe et Portia Tung, plus rien ne me faisait peur : toutes les autres sessions pouvaient être décevantes, l’atelier Blanche Neige et les Sept Nains m’avait fait les deux jours.

Qu’est ce qui m’a tant plus dans cette session? Le jeu du miroir, et pourtant j’étais sceptique. Portia commence par nous bercer en nous lisant l’histoire de Blanche Neige version Tarantino. C’est ainsi que nous sont présentés les profils des personnages et leurs caractères : “colèrique”, “savant”, etc.

Le jeu consiste à tirer 3 personnages au sort et de trouver pour chacun une personne de notre vie qui nous fait penser à lui. En se demandant pourquoi, nous pouvons apprendre des choses sur nous mêmes : Je trouve qu’il est comme cela parce que moi même je suis comme cela. En dernier lieu, nous devons déduire une action qui nous fera remédier à notre “défaut”.

Personnage Humain : nom + raisons Sur soi-même Actions
Prof
– savant
– axé sur les solutions
– arrogant
Timide
– attentif aux besoin des autres
– calme
– n’aime pas les conflits
Dormeur
– distrayant
– facilement distrait
– difficile à motiver

Un des intérêts de l’exercice est aussi l’échange : c’est dans un groupe de 2 ou 3 que l’on tire les cartes de personnages. Pendant quelques minutes, on se retrouve seul face à Blanche Neige et les Sept Nains. Nous mettons par écrit des critiques de soi que l’on ne soupçonnait pas forcément. Ensuite, nous partageons à voix haute avec des parfaits inconnus le résultat de nos introspections. Cela matérialise encore plus nos faiblesses et nous pousse un peu plus à concrétiser les actions qu’on aura décidé. J’ai vraiment eu ce sentiment de “Tiens je viens de comprendre ça chez moi…”. Nous avons tellement l’habitude de regarder les autres, c’est plus difficile de se regarder soi. Un peu plus tard, on devra choisir une des actions et “s’engager” à la tenir auprès d’un membre de l’équipe. Ici aussi, le dire rend notre engagement beaucoup plus fort. C’était aussi amusant de voir d’autres personnes faire leur introspection.

Le problème de l’exercice peut être de ne trouver personne à qui penser. Mais comme ce n’est qu’un jeu et que personne ne verra notre feuille, ce n’est pas si grave. On connait forcément une personne qui a un trait de caractère de tel nain. Dans ce cas, est ce si systématique de pouvoir trouver un sens à notre jugement? Peut-être pas mais l’exercice a au moins eu l’intérêt de nous remettre en question. Personne n’est exempt de tout reproche.

Je vous recommande donc vivement de faire ce jeu, entre amis ou entre inconnus. Les ressources sont disponibles sur le site d’agilefairytales.

Nombre de vue : 87

AJOUTER UN COMMENTAIRE