[Devoxx FR 2012] – Play 2.0 les avis divergent

Ces derniers temps, on entend beaucoup parler du framework Play! Quoi de mieux que de découvrir le sujet avec ces 2 créateurs : Guillaume Bort et Sadek Drobi lors de Devoxx France.

La version 2.0 ayant été releasée le mois dernier, on aurait pu s’attendre à ce que les speakers axent leur conférence sur les nouveautés qu’offre la version 2 par rapport à la version 1.

Leur présentation a plutôt été l’occasion de présenter leur framework de façon générale. Sans faire de présentation en détail du framework (il existe déjà énormément d’articles parlant du sujet), voici en quelques lignes, les idées à retenir de Play!.

Pour rappel, Play! est un framework qui permet de développer des applications web. Il a été développé par des développeurs pour des besoins de développeurs en tant qu’outil interne pour l’entreprise Zenexity. Il permet l’utilisation de Java, Scala et permet également l’insertion de code HTML.

Il se veut “hightly-productive”, et très accessible. Il ne cache pas le fait que l’on fait du développement web. Ce que l’on retiendra également, c’est que l’installation est vraiment simple: il suffit de télécharger un zip et de le rajouter dans le path. Il y a plein de fonctionnalités que l’on n’a pas besoin de gérer (back button, reload button) et quelques trucs sympa (s’il y a une erreur de compilation/d’exécution, les lignes de code à partir desquelles l’appli plantent sont affichées avec un message d’erreur). Enfin, devant la puissance émergente de stream, Play! se met comme défi de s’adapter à ces évolutions du web avec iteratee / Enumeration IO pour avoir un modèle plus performant.

En bref, les speakers nous ont fait une présentation assez claire de leur framework, ponctuée par plusieurs démos: il semble effectivement très accessible et simple d’utilisation.

Cependant, après leur discours surtout axé sur l’installation simplifiée, les performances, et les possibilités, il aurait été bienvenu d’aborder des sujets plus concret comme le niveau de performances auquel on doit s’attendre, le nombre d’applications en production à l’heure actuelle, les nouvelles fonctionnalités de Play 2.0… Cet aspect a vraiment manqué à cette présentation.

En conclusion, Play! reste un framework assez prometteur, mais nous aurions voulu avoir plus de retour sur son utilisation concrète dans des applications/projets actuels. Cette présentation était intéressante pour des personnes découvrant Play!, mais plutôt frustrante pour les connaisseurs.

 

Nombre de vue : 17

AJOUTER UN COMMENTAIRE