[Agile France] – Outils de coaching pour améliorer la dynamique d’équipe


Cette session animée par Guillaume Duquesnay et Jean-François Hélié (Octo) était orientée coaching, et dépassait le cadre de l’agilité.  Elle raconte l’histoire vécue d’un gros projet en situation critique qui a dû effectuer en urgence un virage vers l’agile. Comment ils sont passés d’un fonctionnement issu d’une culture hiérarchique à un fonctionnement basé sur l’autonomie et la responsabilité partagée, alors que la pression d’une situation critique se faisait sentir. A travers cette session les deux complices Guillaume et Jean-François nous ont détaillé plusieurs outils issus du coaching d’équipe utilisés,  quand et comment les mettre en œuvre, et les résultats qu’ils ont apportés.

Tempête sur le projet

Le projet, démarré en 2010, concerne un gros marché pour transport et est constitué de 45 personnes. L’entreprise représente le premier bassin d’emplois de la région. Un rapide bilan nous est présenté sur l’état initial du projet puis son évolution jusqu’à aujourd’hui :

Fin 2011, c’est la tempête sur le projet ! Des retards importants sont signalés, la relation avec le client se dégrade et devient mauvaise, et pire encore, les finances de l’entreprise sont dans le rouge. Mi 2012 de nouvelles perspectives sont offertes : La relation cliente est modifiée, la situation financière stable, les délais négociés, et les équipes organisées et focalisées. Quel secret se cache derrière ce revirement de situation ?

The sun is back !

Tout est parti d’une impulsion : de nouveaux dirigeants, et une rupture dans la hiérarchie, désormais simplifiée et aplatie. En 3 itérations, nos 2 coachs ont obtenu de très bonnes évolutions de l’équipe : une amélioration continue, une autonomie en agile et de la délégation (les chefs de projet ont appris à déléguer à l’équipe, qui s’est responsabilisée).

La clé de cette réussite a été d’insuffler « l’esprit agile » par le coaching :

  • Satisfaire le client
  • Prise de recul
  • Amélioration Continue
  • Collaboration
  • Autonomie

Les speakers nous font une petite piqûre de rappel sur le coaching avec trois points essentiels :

  • Agir sur le reflet du système pour agir sur le système (reflet systémique) : c’est-à-dire agir sur la rétrospective, reflet de l’équipe
  • Donner des options à son client
  • Connaître ses limites et prendre du recul sur sa pratique

 La boîte à outils du coach

Il est temps de passer aux outils de coaching utilisés lors de ce projet. La liste était longue et le timing serré a fait que nous n’avons pu survoler qu’une partie de ces outils, aussi voici un bref tour d’horizon de ceux-ci :

 XP Game

Principe :   Simuler la situation à venir
Les coachs ont mis en place du Scrum de Scrum, les décisions sont collaboratives. Ils avaient une double posture à la fois de coach et pédagogique.
Résultat  : Cohésion, analogie avec projet actuel, prise de recul, expérimentation.

 Rôles délégués

Principe : Attribuer des rôles tournant aux participants d’une réunion. 3 rôles sont définis :

  • Un métronome, qui va timeboxer les interventions
  • Un greffier, qui note ce qui se passe dans la réunion, c’est le « pousse-décision »
  • Un observateur qui va observer la dynamique de la réunion et interpeller le groupe sur son mode de fonctionnement

Ces rôles tournent à chaque réunion
Résultat : des réunions efficaces, et une co-responsabilisation des participants

 Debriefing systématique

Principe : faire un debriefing après chaque réunion
C’est faire un tour de table « meta » à propos de la réunion, avec les questions essentielles :  Comment c’était ? Des idées d’amélioration ?
Résultat : ceci permet le rattrapage des non-dits

 Socio-Map

Principe : Le sociomapping permet de comprendre le système et les relations qui le composent. C’est un outil très puissant avec lequel on obtient une vision relationnelle du système.

 Et bien d’autres

Cette session nous a abreuvé en outils, comme la résolution par investigation qui permet d’aider un membre de l’équipe, l’amibe qui donne une vision partagée, des indicateurs de résultat, et permet de savoir sur quoi travailler en premier. Guillaume et Jean-François ont également mentionné les actions sur les rôles clés de l’agile : faire travailler la posture des Product Owner et Scrum Master (Qu’est-ce qu’ils ont bien fait ?, que peuvent-ils améliorer ?).
Le temps avançant inexorablement, nous avons dû survoler le reste des outils, comme la Vision Produit, la Story Map, le Consensus Workshop (ToP), le Planning d’actions (ToP), ou encore le Cadrage de la demande.

Conclusion

Guillaume et Jean-François terminent cette session en nous conseillant vivement quelques très bons livres sur le sujet, je retiens les trois suivants :

En résumé, j’ai vraiment apprécié cette heure passée dans une salle dont le nombre de personnes présentes montrait l’engouement pour le sujet. Les deux orateurs étaient très bons et ont agrémenté leur présentation de nombreux exemples et anecdotes. 30 minutes de plus auraient été nécessaires pour parler de chaque outil, mais je repars avec de précieux conseils et des outils particulièrement efficaces. Donc, comme dirait Georges, « what else ? »

Nombre de vue : 214

COMMENTAIRES 2 commentaires

  1. Helie dit :

    Merci pour cet article qui résume bien la session. Il est vrai que Guillaume et moi regrettons de ne pas avoir passé assez de temps sur les outils de coaching d’équipe. Ce qui est nouveau pour moi, c’est que les outils du coaching d’équipe ont l’air de faire écho à la communauté agile aujourd’hui, ce qui n’était pas le cas il y a 2/3 ans… le coach agile serait-il en train de devenir plus coach/facilitateur que consultant/formateur ???

  2. Bonjour Jean-François ! Très bonne réflexion en effet. Il est vrai que cette année beaucoup de sessions parlaient de coaching, dépassant le cadre de l’agilité. Je pense pour ma part que le consultant / formateur est en train de se transformer effectivement en facilitateur, avec des notions de coaching pur et de psychologies plus poussées (Je pense notamment à la session de Thierry Monthulé sur la psychologie de l’engagement). L’amélioration continue du coach agile en quelque sorte 😉

AJOUTER UN COMMENTAIRE