Introduction à la base de données NoSQL Cassandra

Le web connait un succès tel que certains acteurs sont confrontés à une très forte audience qui continuera à croitre de façon exponentielle si tout va bien pour eux. (700 000 recherches par seconde sont gérées par Google, 98 000 nouveaux tweets par seconde). Face à ces cas d’utilisations hors norme, des solutions technologiques sur mesure ont dû être créées par les grands du Web.
Nos bonnes vieilles bases de données relationnelles n’ayant pas été créées pour cela, une catégorie de bases de données (le Not Only SQL) s’est développée en faisant le compromis d’abandonner certaines fonctionnalités classiques des SGBD relationnelles.
Pendant Devoxx France 2012, Nicolas Romanetti, cofondateur de la société Jaxio nous a présenté la base de données NoSQL Open Source Cassandra, faisant partie du projet Apache.
Cette rétrospective de Devoxx France 2012 a été réalisée par Khanh Tuong Maudoux et François Ostyn, consultants So@t et reporters Developpez.com pour Devoxx France 2012.

Les concepts

Apache Cassandra est un système permettant de gérer une grande quantité de données de manière distribuée. Ces dernières peuvent être structurées, semi-structurées ou pas structurées du tout.
Cassandra a été conçu pour être hautement scalable sur un grand nombre de serveurs tout en ne présentant pas de Single Point Of Failure (SPOF).
Cassandra fournit un schéma de données dynamique afin d’offrir un maximum de flexibilité et de performance.
Mais pour bien comprendre cet outil, il faut tout d’abord bien assimiler le vocabulaire de base.

Nombre de vue : 72

AJOUTER UN COMMENTAIRE