Windows Azure : The origins, retour sur la session

A l’occasion de la rentrée de ZeCloud, mercredi 26 septembre 2012, l’équipe organisatrice, dont Aymeric Weinbach et moi, avons pu présenter un ensemble de sessions rappelant les bases de la plateforme pour que de nouveaux développeurs puissent démarrer avec la plateforme Cloud de Microsoft. Il y a donc eu en tout 5 sessions, qui étaient :
Il y a donc eu en tout 5 sessions, qui étaient :

  • Comment héberger un site ou des services sur Windows Azure?
  • Où peut-on stocker ces données ? Comment les utiliser !
  • Quelques astuces pour développer plus vite !
  • Intégration continue avec TFS Preview
  • Windows Azure Mobile Services c’est quoi ?

Le format de cet Azure Camp était donc uniquement composé de conférences et de présentations accessibles à tous, et ne portait pas uniquement sur des points avancées de la plateforme.

Comment héberger un site ou des services sur Windows Azure ?

Cette présentation a été donnée par Aymeric Weinbach. Il a donc présenté les enjeux du Cloud notamment sur le positionnement de Windows Azure en tant que PAAS. Aymeric a profité de l’occasion pour préciser les différences entre les Cloud Services, que l’on connait depuis la sortie de Windows Azure, et Windows Azure WebSites. Il a de plus spécifié les limitations d’une plateforme de ce type, comme par exemple l’absence de session de façon native puisque l’on parle d’architecture Stateless.

Vous pouvez retrouver sa présentation sur ce lien : http://fr.slideshare.net/AymericWeinbach/ze-cloud-azure-camp-26-septembre

Où peut-on stocker ses données ? Comment les utiliser !

Fréderic Fadel a ensuite présenté les deux principaux types de stockage disponible sur Windows Azure : Windows Azure Table Storage et SQL Azure. Il a donc mis en avant les différents avantages et inconvénients de chacun d’entre eux, et les a comparé. Frédéric s’est par ailleurs penché sur le produit Aspectize, entreprise qu’il a créé. Ce dernier permet notamment de s’abstraire de la couche de données. En effet, ce projet s’occupe de la partie stockage que ce soit du Table Storage ou du SQL Server, c’est donc transparent pour les utilisateurs.

Vous pouvez retrouver sa présentation sur ce lien : http://fr.slideshare.net/AymericWeinbach/ze-cloud-dataaspectize

Quelques astuces pour développer plus vite !

Aymeric Weinbach, a quant à lui, présenté quelques astuces pour nous permettre de développer plus vite sur la plateforme. Il a donc mis en avant les notions de Web Deploy, d’intégration continue avec TFS ou Git. Aymeric a également parlé de nombreux outils ou frameworks permettant d’ajouter des options dans vos projets afin de mieux gérer ces derniers. Comme par exemple les modules de Sticky Sessions qui permettent d’ajouter des sessions dans vos projets, ou encore WASABi qui vous permet de fournir des règles de montée en charge automatique au sein de vos projets Cloud.

Vous pouvez retrouver sa présentation sur ce lien : http://fr.slideshare.net/AymericWeinbach/azure-camp-26-septembre-tips-and-tools

Intégration continue avec TFS Preview

Pour ma part, j’ai eu le plaisir d’animer une session sur la plateforme TFS Preview, qui est en fait un Team Foundation Server 2012 accessible à tous. Cette dernière est hébergée dans les nuages et disponible gratuitement. J’ai pu présenter les avantages et les inconvénients d’héberger ses données dans ce système. J’ai ensuite montré comment créer des “builds” et comment ces derniers permettaient de se fournir un système d’intégration continue, et de le brancher à votre plateforme Azure afin de pouvoir déployer automatiquement après chaque modification en gagnant du temps. En effet, il faut à peine 7 min pour déployer un projet de type Cloud Service, à la place des 15/20 mins habituelles.

Windows Azure Mobile Services c’est quoi ?

J’ai également eu la chance de présenter la dernière grande nouveauté de la plateforme, qui fournit à des applications Windows 8 des fonctionnalités de CRUD, de Push, et d’authentification depuis la plateforme Cloud. Cette fonctionnalité peut-être détournée. En effet, il est possible d’utiliser ce système de CRUD depuis des applications tierces, qu’elles soient réalisées en .Net ou non. Au travers d’une démonstration, j’ai pu présenter la plateforme au sein d’Azure, et le moyen de l’implémenter au sein d’une application Windows 8.

Nombre de vue : 12

AJOUTER UN COMMENTAIRE