Fish! : plaisir et performance au travail

mz7EqR_rkipd1q1wN8Z4VUAFish!: A remarkable way to boost morale and improve results” – en français “Fish! Une remarquable approche pour optimiser l’épanouissement au travail tout en y prenant goût” – de Stephen C. Lundin, Harry Paul et John Christensen, est un petit livre qui présente, sous forme de roman, quelques concepts sur le management et le travail en général, avec quelques idées intéressantes pour (de nouveau) travailler en s’amusant, ou au moins en prenant plaisir à faire son travail (si si, c’est possible !). Comme on dit à Soat, “Be smart, enjoy coding” et on peut l’élargir aux non- ou ex-développeurs, “Be smart, enjoy working”, voire, soyons fou, “Be smart, enjoy!” 😉

Présentation

On retrouve des concepts de l’Agilité dans ce livre, publié pour la première fois en 1996 -et oui quand même! – sachant que l’Agile Manifesto date de 2001. On y trouve des concepts clefs : l’auto-organisation, la responsabilisation, redonner le pouvoir aux gens pour qu’ils soient acteurs de leur travail plutôt qu’ils ne le subissent, et aussi remettre du plaisir dans le travail, tout simplement. Dans le livre cela passe notamment par des jeux, ce qui rejoint là aussi l’Agilité, avec les Serious Games & co.

J’avoue que j’étais un peu partagée sur ce genre de livre, car j’étais un peu suspicieuse sur le côté simpliste, voire simplet, qui du coup rendait la lecture assez peu intéressante par rapport à la réalité.

Finalement j’y ai effectivement trouvé des choses simplistes, et puis un peu irréalistes comme se lever à 5h du matin un dimanche pour faire des recherches pour le boulot (mais bien sûr!). Tout n’y est peut-être pas bon à prendre, mais certains éléments valent la lecture, et ça redonne un peu de peps et d’enthousiasme, ce qui vaut bien l’investissement.

Résumé

Au départ …

En résumé il s’agit d’une manageuse qui se retrouve transférée à la tête du pire service de sa boîte, celui dont tous les autres services se plaignent, et dont les membres essaient soit de s’échapper, soit y font leur pire possible ou presque. Et son boss est bien pénible aussi : ceux à qui il ne rappelle personne sont soit fraîchement diplômés, soit vraiment très, très chanceux 😉
Elle est bien embêtée et elle se demande comment faire, mais en même temps elle reste optimiste quelque part.

Mais un jour …

Un jour, par hasard et un beau matin (oui c’est sous forme de roman donc), elle va sur un marché aux poissons où les crieurs s’éclatent à crier et lancer leurs poissons en l’air … et là, c’est l’illumination ! … sauf que non. En fait c’est plutôt plusieurs étapes, qui vont l’amener à changer les méthodes et approches dans son équipe, avec des résultats plutôt cools : bon les étapes ça fait des chapitres dans le livre, et les résultats positifs c’était prévisible aussi.

Les concepts

D’abord une constatation : n’importe quel job peut être pénible, ne serait-ce que parce que tout job a des contraintes et des points obligatoires et sur lesquels on n’a pas le choix. Mais du coup on peut retourner l’assertion : n’importe quel job peut être fun, à partir du moment où on y apporte une bonne attitude et une envie : s’inscrire dans les contraintes imposées et faire au mieux, en répondant aux attentes tout en faisant évoluer les points sur lesquels on a un pouvoir d’action (ça s’applique moins à l’univers de Zola par exemple …).

Ensuite les auteurs introduisent les notions de jeux, tout en continuant à fournir du travail de qualité, de service et de satisfaction client (oh du Scrum), et d’implication (Pigs vs Chicken, cf The Chicken and the Pig).

La pratique

Notre manageuse décide alors d’amener son équipe au marché aux poissons, pour qu’ils expérimentent les concepts par eux-mêmes. Ensuite ils se réunissent pour en discuter tous ensemble, et elle leur laisse la parole pour que les choses viennent d’eux, aussi bien les observations que les propositions d’action, et elle anime, guide et aide les échanges : ça ressemble beaucoup à Scrum Master dans une Rétrospective en fait.

Ils décident d’un plan, avec des objectifs, des personnes pour chaque partie, et une date cible : ça ressemble encore à une Rétrospective Scrum, sauf qu’eux se donnent 6 semaines, ce qui serait trop long pour un sprint. Là ils ne sont pas vraiment en mode cyclique avec une périodicité fixe, car les 6 semaines sont en fait une phase d’études : le résultat est présenté à toute l’équipe à la fin des 6 semaines, dans une cérémonie dédiée : des détails sur chacun des points découverts au marché aux poissons, en quoi et comment les concepts s’appliquent à leur propre environnement de travail, et des actions concrètes pour mettre en oeuvre ces concepts.

Synthèse

Leurs explications et propositions d’action permettent d’en remettre une couche sur les concepts présentés dans le livre :

  • Choisir son attitude
  • Jouer
  • Etre présent
  • Rendre service (“Make their day” dans le livre, c’est un peu difficile à traduire …)

Et puis le livre s’arrête à peu près là, avec quelques placements de produit d’autres livres par les mêmes auteurs.

Conclusion

Sur ce, je vais relire ce livre (je l’ai lu il y a plus d’un an !), en espérant que mon petit résumé vous ai donné envie de faire de même !

Nombre de vue : 138

COMMENTAIRES 1 commentaire

  1. […] Un article très intéressant quelques idées sympa pour se sentir mieux […]

AJOUTER UN COMMENTAIRE