Agilité… Faites entrer l’accusé

logo_agileplayground

Pour cette 13ème édition, l’Agile Playground se réunissait Jeudi 27/02 chez Valtech dans la prestigieuse rue de Grenelle, pour présenter deux jeux. Le premier, Pompafric, créé par Alexandre Boutin, illustre nos comportements dans des moments de stress en nous faisant jouer le recruteur dans une Start-Up. C’est le deuxième, Values Advocacy, que j’ai choisi d’aller explorer et de vous raconter dans ce billet.

Brisons d’abord la glace

Avant de rentrer dans le vif du sujet, nous nous sommes prêtés à un petit jeu afin de faire connaissance.

On commence par nous demander de noter chacun sur un post-it un numéro à garder secret. Une fois l’exercice fait, les contraintes tombent : il ne nous est plus permis de parler, d’écrire, de dessiner des chiffres dans les airs ou de montrer un chiffre avec les doigts. Avec ce lot de contraintes, il n’est plus difficile de comprendre le principe du jeu, nous devons nous classer dans l’ordre de nos numéros secrets en trouvant par nous même le moyen de communiquer malgré tout.

On se retrouve donc à faire les mimiques les plus improbables avec de parfaits inconnus pour faire comprendre un numéro qu’on aurait probablement choisi différemment si on avait vu le coup venir avant.

photo 5 (2)

Au final le résultat n’est pas si mal avec seulement 2-3 inversions et l’émergence de protocole de communication aussi ingénieux qu’inattendus. Détail intéressant dans une même salle le mode de communication change radicalement entre les zones de classement.

Le tribunal des valeurs Agiles : Values Advocacy

Le principe de ce jeu est assez simple.

Il s’agit de faire 4 groupes. Deux groupes vont alternativement devoir défendre (et annoncer les limites) des deux parties de chaque Valeurs du Manifeste Agile. Les deux autres groupes faisant office de jury.

principe          deroulement

Par exemple, pour la première valeur du Manifeste Agile : “Les individus et les interactions plus que les process et les outils” :

  • Une équipe doit défendre les “individus et interactions” et en exposer les limites
  • L’autre équipe doit défendre les “process et les outils” et en exposer les limites
  • Les deux autres équipes vont juger la prestation des avocats

Le jeu se déroule en deux phases, la première où les équipes rédigent leurs arguments sur post-it pendant que le jury observe. A la fin le Jury donne son sentiment sur l’équipe la plus convaincante.

On passe ensuite au plaidoyer oral où chaque équipe présente ses arguments.

Le jury rend alors son verdict final puis on compte les points. L’équipe déclarée vainqueur remporte 1 point, ou 2 si elle a réussi à renverser l’inclinaison du jury lors du plaidoyer.

On passe ensuite à la valeur suivante en changeant les équipes participantes et jury.

Jouons maintenant !

J’avoue qu’au début je n’étais pas complètement convaincu de l’intérêt du jeu.

Je m’attendais à revoir les banalités sur le Manifeste Agile mais très vite on s’aperçoit que même si on est convaincu de ces valeurs il n’est pas toujours aisé de trouver les arguments choc.

On prend également un malin plaisir à défendre exagérément les avantages des deuxièmes parties des valeurs en se mettant dans la peau de nos détracteurs habituels résolument contre l’Agilité.

soutenance          soutenance2

A la surprise générale on se retrouve à voter pour les groupes défendant la partie la moins Agile des valeurs du Manifeste et on se demande comment mieux les présenter.

Une leçon intéressante à retenir pour les Agilistes naturellement convaincus par l’importance du Manifeste !

Quelques pistes d’améliorations

Au milieu du jeu, un petit debrief permet de mettre en lumière que le temps imparti pour la phase d’écriture des arguments est trop longue. On la réduit donc de moitié pour la suite sans que ça ne pose de problèmes.

On évoque également le manque de cadre pour les votes. Le jury hésite entre voter pour la performance du groupe, la pertinence des arguments ou pour ses propres convictions… Ce qui joue beaucoup sur le résultat. Nous n’avons pas mis en place de grille de décision mais je pense que ça reste un axe d’amélioration très important.

A la fin du jeu on procède à une rétrospective complète articulée autour du jeu lui-même, du déroulement et des améliorations possibles.

En plus des critères de vote déjà évoqués, je pense qu’un accent plus important sur le côté théâtrale et la place du Jury permettrait de mieux mettre en scène les rôles. Le jury serait plus impliqué dans son rôle et on pourrait s’attendre à des envolées lyriques des avocats improvisées sans laisser de côté le plaisir de jouer.

Et à une prochaine fois pour jouer

Une fois les jeux terminer, on se retrouve autours d’un sympathique buffet pour débriefer sur les deux jeux avec tous les participants. Le contexte idéal pour échanger les points de vue.

Encore une fois, une très bonne expérience à l’Agile Playground qui va encore me motiver à libérer des soirées pour participer aux prochains rendez-vous !

Nombre de vue : 87

COMMENTAIRES 1 commentaire

  1. Patrick BOCQUET dit :

    Jeu très intéressant, qui est agile aussi bien dans le fonds que dans la forme.

AJOUTER UN COMMENTAIRE