[Scrumday 2014] Pollinisation croisée avec la communauté des designers

Logo-Scrum-Day-2014-small-HD1 A l’occasion de cette édition 2014 du Scrumday, les agilistes de Soat se sont donnés rendez-vous dans le monde merveilleux de Mickey pour une journée de conférences autour de la thématique de la culture Produit. Durant cette journée, j’ai assisté à la conférence donnée par Pierre Hervouet et Joumana Mattar.

Cette présentation est en réalité centrée sur un retour d’expérience sur la service jam de mars 2014 à Beyrouth au Liban. Mais qu’est-ce qu’une service jam ?

Une Global Service Jam est un rassemblement pendant 48h (un weekend) de personnes de différentes villes du monde intéressées par la conception, autour d’un thème unique, de nouveaux services. Ces personnes se réunissent par ville le jour J pour la présentation du thème et forment ainsi des équipes. Il ne leur reste plus alors qu’à se lancer dans le projet.

DisneyLe gros intérêt de la présentation, c’est avant tout la comparaison des visions “agiles” et “design” et les points communs qui en ressortent. Le plus évident c’est le feedback, puisque comme nous le savons bien dans la communauté agile, le feedback utilisateur est ce qu’on recherche à maximiser afin de pouvoir répondre au besoin client et pouvoir s’adapter à ce dernier. Pour cela, et c’est l’une des principales difficultés qu’ont rencontrées les jammers libanais, c’est de favoriser le prototypage et non la présentation.

Chacun des trois jours de la service jam a correspondu à l’une des étapes de la dynamique des groupes à savoir :

  • Jour 1 : Forming
  • Jour 2 : Forming / Storming
  • Jour 3 : Storming / Norming

Jour 1

Le premier jour, les personnes se sont présentées via des Ice Brakers et quelques jeux, avant de commencer un brainstorm autour du thème. Afin de favoriser une approche spatiale à cet exercice, ils ont brainstormé sur une table, collant les postits à l’horizontal et évoluant autour de la table. Ils ont ensuite créé des clusters sur cette table avec du ruban adhésif.

Une fois les différents clusters identifiés, correspondant à des idées plus ou moins précises, des personas ont été développés et les équipes créées.

De cette première journée, les points positifs relevés ont été multiples :

  • Co-création
  • Processus émergent
  • Faire au lieu d’en parler
  • Utilisation de jeux
  • Utilisation de l’espace
  • Le “bodystorming”

Les orateurs notent toutefois que le thème était un peu trop confus et qu’ils s’amusaient un peu trop pour être aussi productifs que possible.

Jour 2

Le second jour a été dédié à plusieurs jeux agiles tel que le Bottleneck Game, un grand classique mais aussi à l’élaboration d’un User Journey Map. L’approche basée sur l’ethnographie, notamment via l’interview de personnes dans la rue et l’utilisation de Prototype On Paper, un outils de prototypage, a permis de relever les points positifs suivants :

  • Réappropriation des outils
  • Diversité des personnes
  • Recherche sur le terrain
  • Dynamique des groupes
  • Participation de mentors encadrants le groupe

Cette approche a cependant nécessité beaucoup de temps ce qui a eu pour conséquence une faible productivité.

Beirut Service Jam

Jour 3

Le dernier jour a été, aux dires des orateurs, la plus stressante, notamment à cause de la deadline de livraison sur la plateforme GJS. Au final, il a été difficile à l’équipe de se concentrer sur le prototype et non sur sa présentation.

Conclusion

Le Global Jam Service est une idée intéressante et comme ont pu le souligner les orateurs, très enrichissante. Joindre le monde agile et celui du design n’a pas semblé plus difficile que ça, permettant ainsi la formation d’une boîte à outils très fournie !

La présentation en elle-même, avec vidéos et goodies était bien faite mais un peu longue, du coup il a fallu accélérer et sauter quelques étapes. Malgré tout, un grand moment du ScrumDay.

Pour aller plus loin

Nombre de vue : 18

AJOUTER UN COMMENTAIRE