[Agile France 2014] L’amélioration continue au supermarché

logoCette année encore j’ai eu l’opportunité d’assister à l’Agile France 2014 au Chalet de la Porte Jaune à Vincennes, l’un des événements phares de la communauté agile parisienne.

A cette occasion, j’ai pu participer à la session “Comment j’ai développé mon muscle de l’amélioration continue en faisant mes courses”, présentée par Cyrille Deruel.

L’amélioration continue est l’un des fondements de l’agilité telle que nous la connaissons aujourd’hui. Par conséquent le titre de cette session, pour le moins intriguant, m’a motivé à aller écouter Cyrille.

Faisons les courses !

cyrille-deruelLe décor est vite posé, chez les Deruel, c’est monsieur qui est en charge des courses… et au départ il n’était pas très doué ! Pour pouvoir noter une amélioration dans un processus, il faut pouvoir le mesurer, et c’est pourquoi Cyrille a choisi les métriques suivantes :

  • Durée : 1 à 3h
  • Contenu acheté VS besoin
  • Qualité de ce qui est acheté
  • Niveau de service
  • Niveau de prédictibilité

La première approche a été basé sur Lean, la théorie des contraintes et les rétrospectives. Comme le souligne Cyrille, ce sont tout juste des détails inintéressants pour le client (madame), il faut juste résoudre le problème !

En entrée du processus il y a la liste de courses. Beaucoup de gens font une liste de courses, mais également beaucoup l’oublient chez eux ou la complètent au sein du supermarché. Ça a donc été le premier axe d’amélioration.

Ainsi, via un groupement des items, Cyrille a pu optimiser sa route au sein du magasin. En revanche, il continuait d’oublier des éléments et, lorsqu’il a changé de magasin, la route habituelle n’était plus adaptée !

Un point intéressant soulevé pendant la session a été que les gens feront ce qu’on veut si cela leur rapporte quelque chose. C’est ainsi qu’il a pu convaincre sa femme de grouper les items et se prêter à l’exercice.

Pour aller faire les courses, Cyrille a mis au point un kit minimum qui consiste en :

  • Un feutre : pour rayer les éléments au fur et à mesure
  • Une pièce : pour le caddie
  • Un téléphone : au cas où il aurait besoin de plus d’informations
  • La date dans 15 jours : pour les dates limites de consommation

Une histoire de yaourts

 

Cyrille a indiqué pendant la session qu’auparavant, il gaspillait beaucoup de nourriture à cause des dates limites de consommation, en particulier au niveau des yaourts.

En effet, ayant deux enfants, il achète régulièrement des yaourts. La problématique ici est de savoir combien de yaourts acheter. Voici le calcul qu’il a fait :

Itération de 14 jours

  • 28 repas maximum x 4 personnes = 112 yaourts maximum

112 yaourts, ça fait beaucoup, du coup il s’est rabattu sur une moyenne de 50 unités par itération. Malgré tout, reste le problème de la date limite, car les yaourts doivent durer 14 jours, d’où le besoin de partir avec la date de dans 15 jours….

En appliquant les principes Lean, Cyrille a pu grandement améliorer son processus et ainsi :

  • Réduire le stock inutile
  • Réduire les transports et déplacements inutiles
  • Réduire les erreurs

Ce qu’il a appris

L’amélioration continue est fragile et difficile à maintenir, il faut un  effort constant pour rester sur cette voie. Le moindre changement (comme celui du magasin), peut très rapidement nous renvoyer en arrière. Pour pouvoir s’améliorer continuellement, il faut rester dans le cercle vertueux de Tester, Mesurer et Apprendre.

Cyrille a également introduit le concept du CCMCCC ou C’est Con Mais C’est Comme Ça pour symboliser l’impuissance qu’on peut ressentir dans certaines situations où aucune amélioration n’est possible.

L’objectif de Cyrille était avant tout de développer l’amélioration continue et que ça devienne un réflexe. Voici les résultats obtenus après 4 ans :

  • Durée : 1h
  • Contenu : +/- 100%
  • Qualité vis-à-vis des dates limites : Ok
  • Service : rendu

Pour conclure

J’ai assisté à cette session intrigué et sceptique vis-à-vis du sujet, mais la présentation, drôle et rythmée, a permis de survoler les nombreux concepts interne à la thématique de l’amélioration continue tout en donnant un exemple clair et simple de son application. Une très bonne session qui, pour être honnête, m’a fait réfléchir sur comment améliorer ma propre manière de faire les courses !

Pour aller plus loin

La présentation

Nombre de vue : 61

AJOUTER UN COMMENTAIRE