Ice Cracker Express : le brise-glace ultra rapide

 

le-nocgv-svalbard-manaeuvre-dans-la-glace-avec-une-agilite-deconcertante

Pour la plupart des gens, un ice breaker, ou brise-glace en français, est un bateau spécialisé dans le cassage de la banquise afin de garder ouvertes certaines voies maritime.

Mais briser la glace, c’est aussi passer la première barrière naturelle que chacun dresse lorsqu’il rencontre d’autres personnes. Ainsi, pour les agilistes, un brise-glace est un outil dévolu à la facilitation des premiers contacts au sein d’un groupe fraîchement constitué. Idéaux au démarrage d’un projet par exemple, ils prennent souvent la forme de petits jeux amusants (ce qui reste plus pratique à apporter dans un open space qu’un navire géant).

Le Ice Cracker Express* est, comme son nom l’indique, un “ice breaker” très rapide à mettre en place et ne nécessitant quasiment aucune préparation.

Il s’agit en fait d’une adaptation personnelle du Start Player Express, un produit de l’éditeur de jeux de société américain Bézier Games.

DSC_0007
Figure 1.

L’objectif d’origine du Start Player Express est tout simplement de désigner en un clin d’œil le premier joueur parmi une tablée de “gamers” à l’aide de 4 dés.
Les dés noir, bleu et rouge comportent une “caractéristique” à quantifier, à mesurer sur chacune de leur face (par exemple, le dé bleu comporte une face “nez”).
Par ailleurs, chaque face du dé blanc comporte deux valeurs. Une couleur désignant un autre dé (attention, c’est original, sur notre Figure 1, si le dé blanc affiche une flèche bleue, il faudra se reporter au dé bleu), et un qualificatif s’appliquant à la caractéristique dudit autre dé (par exemple “le plus grand”).
Comme un bon exemple vaut mieux qu’un long discours, prenons notre Figure 1. Dans ce cas, le premier joueur serait la personne avec le plus grand nez (“largest nose” d’après les dés blanc + bleu)

Mais ça, c’est quand on fait un truc sérieux (quand on joue, donc). Quand on veut en faire un Ice Cracker Express, il faut appliquer la variante suivante :
Les dés n’indiquent plus une seule personne mais plutôt un ordre selon lequel les participants vont devoir s’aligner. Par exemple, avec notre exemple de la Figure 1, les personnes devront se ranger par longueur de nez décroissante (puisque le premier sera celui qui a le nez le plus grand, etc.). Bien entendu, vous allez limiter le temps dont les participants disposent pour s’organiser. 4 secondes par personnes (donc un total de 40 secondes pour 10 personnes par exemple) est une durée qui marche assez bien mais rien ne vous empêche de faire avec une autre valeur.

.DSC_0008
Figure 2.

Vous pouvez également ajouter des règles supplémentaires. Par exemple, empêcher toute communication orale entre les participants. Quand il faudra s’aligner par poids décroissant en 40 secondes, comme sur la Figure 2, les comparaisons vont être assez amusantes et parfois spectaculaires.

Faire trois tentatives en changeant les règles entre chaque lancé devrait plaire aux participant (un premier lancé sans grosse contrainte, un deuxième en diminuant la durée de l’épreuve et un troisième en limitant la communication orale).

 

 

* J’ai longtemps hésité entre une carrière d’humoriste et de scrum master, d’où ce jeu de mot magnifique sur les initiales de ce brise-glace

Nombre de vue : 245

AJOUTER UN COMMENTAIRE