Débutant

Serious Game : Dessine-moi…. une vache

petit princeLes Serious Games sont maintenant largement présents dans le monde de l’Agilité. Leurs utilisations et leurs objectifs diffèrent, mais ils sont souvent plébiscités pour leur capacité à apporter une forte plus-value en un minimum de temps. Il a été plusieurs fois étudié et prouvé que l’on apprenait plus vite en pratiquant qu’en écoutant. Je vous invite d’ailleurs à lire sur ce sujet l’excellent livre learning from the back of the room.

Je vous propose de découvrir (ou redécouvrir, pour certains), le jeu des vaches, également appelé jeu de la prairie.
Pour jouer ce jeu de manière efficace, je vous conseille d’avoir au moins 6 participants (plus vous avez de participants, plus vous avez des chances de délivrer un message percutant).

Objectif du jeu 

Démontrer l’intérêt, pour une équipe, de partager une vision commune du produit à réaliser, et ce dès le début du projet.

 

Durée

Ce jeu se déroule en environ 15 à 20 minutes (hors préparation).

 

Matériel & préparation

  • 2 grandes feuilles de paper board, environ de taille A1 (meeting charts)
  • 2 feuilles blanches format A4
  • Des feutres de différentes couleurs

Sur la première feuille A4, écrivez en gros et en majuscules :

« Une belle prairie ensoleillée et fleurie, dans laquelle broutent quelques vaches »

Sur la seconde feuille A4, écrivez, en passant à la ligne à chaque item, de nombreuses consignes détaillées (les participants doivent être dans l’urgence, et ne pas pouvoir tout faire dans le temps imparti). Par exemple :

  • 34 brins d’herbe verte
  • 6 papillons bleus
  • 3 vaches avec 4 tâches noires
  • un soleil jaune avec 13 rayons
  • 5 oiseaux noirs de 3cm d’envergure
  • 6 fleurs avec 4 pétales rouges et 2 feuilles vertes
  • 2 vaches avec 3 tâches noires
  • 8 papillons rouges
  • 7 fleurs avec 6 pétales bleus et 2 feuilles vertes

 

Déroulement

Le jeu se déroule en 3 étapes distinctes : le dessin de l’équipe 1, le dessin de l’équipe 2, et le debrief.

Avant de démarrer le jeu, séparez les participants en 2 équipes de tailles équivalentes, et faites sortir une équipe de la salle (ils ne doivent pas voir ce qu’il se passe dans la pièce).

Dessin de l’équipe 1

  1. Collez une grande feuille A1 sur un mur (il ne faut pas la laisser à plat sur une table, mais bien l’apposer verticalement, afin que tout le monde puisse dessiner en même temps dessus).
  2. Donnez à chaque participant un feutre
  3. Expliquez à l’équipe qu’elle va devoir réaliser un dessin pour vous en 2 minutes chrono. Lisez à haute voix la consigne écrite sur la feuille A4 (« Une belle prairie ensoleillée et fleurie, dans laquelle broutent quelques vaches » et donnez la feuille à l’équipe.
  4. Lancez le chrono pour 2 minutes, et donnez à l’équipe le GO pour commencer à dessiner. Durant cette étape, il ne doit pas y avoir d’échanges entre l’animateur et les participants (il ne faut donc pas répondre aux questions). L’animateur doit bien insister sur le temps, et mettre de la pression aux dessinateurs !

 

Au bout des 2 minutes, demandez aux participants de reposer les feutres. Reprenez la consigne (feuille A4), décollez le dessin (feuille A1), et cacher ces 2 feuilles.

Faites sortir l’équipe 1, et rentrer l’équipe 2 (sans que les deux équipes ne communiquent entre elles, c’est important).

 

Dessin de l’équipe 2

  • Recommencez les 4 étapes listées précédemment (cf. « Dessin de l’équipe 1 »), en leur donnant cette fois-ci la consigne détaillée, bien évidement

 

Au bout des 2 minutes, demandez aux participants de reposer les feuilles. Laissez la feuille A1 collée au mur, et coller le dessin de la 1ère équipe à côté.

En général, voici à quoi ressemblent les dessins :

 

Dessin avec la consigne "vision"

Dessin avec la consigne “vision”

Dessin avec la consigne "détaillée"

Dessin avec la consigne “détaillée”

 

Debrief

C’est l’étape la plus importante du jeu. Laissez les gens réagir à chaud lorsqu’ils regardent les 2 dessins. Demandez-leur alors de commenter à voix haute ce qu’ils voient et ce qu’ils en pensent.

Présentez alors à tout le monde les 2 consignes initiales, et redemandez-leur leur avis (« Quel est le dessin le plus abouti, le plus représentatif, le plus réaliste, le plus utile, … ? »).

N’hésitez pas à orienter la discussion sur l’intérêt d’avoir une vision commune claire, et tentez de faire parler les participants sur des expériences similaires qu’ils ont pu vivre dans leur travail. Comme toujours, le message sera d’autant plus percutant qu’il émergera directement du groupe.

 

Bénéfices de ce jeu

Le principal bénéfice de ce jeu est sa rapidité. En 15 minutes (voire plus en fonction de la qualité du debrief), les participants se rendent compte de l’intérêt d’avoir une vision commune avant de commencer à réaliser un produit.

Ce jeu est également un excellent brise-glace, car il instaure une ambiance à la fois détendue (grâce au dessin) et studieuse (grâce à la prise de conscience collective).

C’est pourquoi je le conseille fortement lors de la formation d’une équipe Agile en début de projet (surtout si l’équipe à l’habitude de travailler en cycle en V, avec des spécifications détaillées).

 

Et vous, avez-vous déjà participé ou animé ce jeu ? Qu’en pensez-vous ? Connaissez-vous des variantes de ce jeu ?

Nombre de vue : 867

COMMENTAIRES 3 commentaires

  1. Jérôme P dit :

    “les participants se rendent compte de l’intérêt d’avoir une vision commune avant de commencer à réaliser un produit”
    Mais cela paraît assez logique que si on donne 2 consignes différentes à 2 groupes le résultat final sera différent, non ?

    J’avais l’impression que le jeu de la prairie servait plutôt à montrer 2 extrêmes en terme de spécifications :
    -Une consigne très vague : le groupe réalise un beau dessin harmonieux mais très libre (nombre de vaches, couleurs des fleurs, etc…)
    -Une consigne très précise : le groupe réalise un dessin qui respecte à 100% les consignes, mais cela ne ressemble pas à un paysage de prairie, cela manque de naturel. Le dessin met juste bout à bout les caractéristiques demandées sans se poser de question.

    L’idée du jeu serait que la vérité est entre les 2 : trop de précision nui à l’implication des équipes de réalisation dans la cohérence global du projet et trop peu de précision donnera un résultat éloigné des attentes.
    Et la conclusion serait : le plus important est d’avoir une collaboration étroite entre tous les acteurs (principe fondateur de l’agilité).

  2. Adrien PIQUOT dit :

    Bonjour Jérôme,

    Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le principe de la collaboration étroite, et sur le fait que l’idéal se situe probablement entre ces deux extrêmes.

    J’insiste sur le côté vision, car c’est bien souvent là que le bât blesse lorsqu’on me demande d’accompagner des projets. J’ai rarement eu besoin d’intervenir sur l’importance du détail (les équipes travaillent souvent avec des spécifications détaillées de plusieurs dizaines de pages !

  3. Kamel dit :

    Ce genre de jeu est un très bon icebreaker en effet. Il est utile et très important de le debriefer à mon avis, car les participants sont d’abord étonnés de voir les résultats différents des expériences. Il faut donc leur expliquer pourquoi, dans un premier temps. Ensuite, il faut expliquer l’importance d’avoir une vision commune sur un projet et comment la faire suivre par un groupe.

AJOUTER UN COMMENTAIRE